Martina Gedeck

Récitation

„Encadrée par la musique, la langue émerge plus clairement, encadrée par la langue, la musique brille plus profondément. Le cœur et l'esprit sont abordés et revitalisés dans un bel équilibre alterné, bref : l'un donne à l'autre une scène."
Martina Gedeck, Concerti, septembre 2018
Biographie
Contact Eleonore Wrobel

Biographie

Si la confiance en soi est dans la nature des femmes que Martina Gedeck a incarnées sur scène ou au cinéma, c’est une confiance hésitante, songeuse, une confiance très fragile. On sent toujours que ces figures ne sont pas « achevées », qu’elles se battent pour se trouver et trouver leur chemin, qu’elles veulent s’imposer, en dépit de tous les obstacles. Elles gagnent la sympathie du spectateur par leur naturel, elles inspirent confiance, elles évoluent dans la vie quotidienne avec bravoure et hardiesse, avec une passion qui est touchante et bouleversante. A travers son jeu, Martina Gedeck invite à des découvertes, elle incarne ses personnages de telle sorte que tout ce qu’ils ont en eux d’étranger se dissout, et que l’on aimerait en apprendre toujours plus sur leurs destins. Elle sait renoncer à une beauté lisse, apprêtée : sur son visage expressif toutes sortes d’histoires humaines se mettent à vivre, des histoires tristes, gaies, pleines d’optimisme et de renoncement. Ce sont des histoires qui se gravent dans la mémoire et que l’on ne peut pas oublier. Ouverture d’esprit et bonté, douleur et concentration, mais surtout honnêteté. Autant Martina Gedeck ne se laisse pas assigner une identité figée, autant elle reste fidèle à elle-même. Que ce soit sur l’écran, sur la scène des théâtres ou dans des projets musicaux qu’elle a sélectionnés, elle recherche la proximité de la vie, à travers les figures qu’elle incarne elle veut montrer ce qui est demandé à l’homme et comment il peut subsister dans notre monde.

Née à Munich, vivant à Berlin où elle a été formée à l’Ecole supérieure des arts (séminaire Max Reinhardt), Martina Gedeck fait partie des actrices célébrées et reconnues internationalement d’aujourd’hui. Elle est faite autant pour le théâtre que pour le cinéma, même si dans son travail la priorité va au cinéma. Elle a participé jusqu’à maintenant à plus de 80 productions cinématographiques et télévisuelles, avec un succès qui ne s’est jamais démenti. Dans le film couronné par un Oscar La vie des autres, dans lequel elle incarne Christa Maria Sieland, une actrice sensible, intérieurement déchirée et pourtant inébranlable dans sa volonté créatrice, elle réalise une de ses performances les plus convaincantes. Dans le film Le mur invisible, elle offre le portrait troublant d’une femme coupée du monde qui lutte pour sa survie psychique. Récemment, elle a joué le rôle-titre dans Minna von Barnhelm de Lessing. On a pu la voir en janvier 2020 sur la scène du Staatsoper de Berlin dans l’opéra de Beat Furrer Neige violette où elle joue une « femme blanche », un être qui se trouve dans un espace intermédiaire, entre vie et mort.

La collaboration avec des musiciens a une place particulière dans son activité artistique : associer poésie et musique est pour la récitante expérimentée et expressive l’essence de son travail avec des ensembles et des solistes renommés. Selon Martina Gedeck, cette confrontation intensive avec le domaine musical a aussi influencé tout au long des années son rapport au texte parlé. Transmettre, façonner et mettre au jour des contenus et des significations au-delà de la simple signification des mots, telle est la force particulière du son et de la musique.

Avec le temps, elle s’est constituée un répertoire varié qui présente une très grande diversité musicale et littéraire. C’est ainsi que parmi les projets de Martina Gedeck pour la saison actuelle on trouve une collaboration avec le harpiste Xavier de Maistre, qui associe des œuvres de Debussy, Liszt, Tárrega, Albeniz et Renié à des textes de Rilke, Lasker-Schüler, Wilde, Camus, Eichendorff et Leconte de Lisle ; avec le quatuor Schumann, elle présente en outre une soirée autour de la relation à trois entre Robert Schumann, Clara Schumann et Johannes Brahms. Récemment, Martina Gedeck a joué le rôle de Fanny Mendelssohn dans une biographie radiophonique en 10 parties consacrée aux enfants Mendelssohn et diffusée par la radio BR-Klassik. En mai 2020, on l’entendra dans la salle Boulez à Berlin : elle jouera avec le violoniste Renaud Capuçon La femme fendue pour voix et violon de Benjamin Attahir.

2019/2020
Nous vous prions de bien vouloir imprimer cette biographie telle quelle. Les omissions et modifications ne sont autorisées qu'après consultation avec l'agence.
Contact: Eleonore Wrobel

Images

Discographie

Fanny & Felix Mendelssohn: Zwei Leben für die Musik
Eine Hörbiografie von Jörg Handstein
Gelesen von Martina Gedeck, Sabin Tambrea, Udo Wachtveitl u.a.

Vidéos

Operntrailer "Violetter Schnee", Staatsoper unter den Linden Berlin, 2019

Contact

Eleonore Wrobel
t: +49 (0)30 414 781 725
f: +49 (0)30 414 781 713