Nicolas Namoradze

Klavier

“Set to become one of the truly important artists of his generation.” – Emanuel Ax
Biographie
Contact

Biographie

Le pianiste et compositeur Nicolas Namoradze, dont les interprétations ont été saluées par la critique comme étant « pétillantes…sensibles et colorées » (New York Times) et « tout simplement splendides » (Wall Street Journal), s’est fait remarquer sur la scène internationale en 2018 en gagnant le prix de piano le mieux doté au monde, la Honens International Competition, qui est décerné tous les trois ans à Calgary au Canada. Ses récitals, qui ont souvent lieu à guichets fermés, ont rencontré un succès unanime auprès de la critique et la récente parution de son premier album présentant des œuvres de York Bowen sous le label Hyperion a été récompensée par des distinctions exceptionnelles, dont le Record of the Month décerné par Limelight, l’Instrumental Disc of the Month du BBC Music Magazine, l’Editor’s Choice de Gramophone et l’Editor’s Choice de Presto Classical. Par ailleurs, il a fait ses débuts dans les charts du Royaume-Uni au titre des meilleures ventes d‘un album de musique classique instrumentale.

Jeremy Nicholas a écrit dans Gramophone que Nicolas Namoradze faisait partie de cette « sorte de musiciens dont le talent artistique est comparable à un roman captivant qui vous rend très impatient de connaître la suite », suggérant qu’ « il faut que l’album soit rapidement nominé dans la catégorie jeune talent des Awards », tandis que Katherine Cooper dans Presto Classical a qualifié le disque de Namoradze de « potentiel Recording of the Year: sa pure virtuosité technique ne cessera pas de vous couper le souffle, mais c’est aussi un conteur d’histoires né. »

« Les mots me font rarement défaut, mais le récital de Nicolas Namoradze m’a presque laissé sans voix », écrit Michael Church dans l’International Piano Magazine à propos de son récent début au Wigmore Hall, ajoutant que sa performance a été « époustouflante ». Le récital a été aussi sélectionné pour l’Editor’s Favorite of the Month du BBC Music Magazine. A l’occasion de son premier concert donné à guichets fermés à New York dans le Zankel Hall du Carnegie Hall, Roman Markowicz écrit dans ConcertoNet que Namoradze est « un artiste représentant cette espèce rare du virtuose pensant » et « un pianiste qui a fait la preuve que parfois les membres distingués du jury font un bon choix et sélectionnent un gagnant qui joue comme un vrai artiste.»

Parmi ses activités actuelles on trouve des récitals dans des salles de concert telles que le Konzerthaus de Berlin, le Bunka Kaikan de Tokyo, le Gardner Museum de Boston, le 92nd Street Y de New York et le Toppan Hall de Tokyo, ainsi que des concerts à Tanglewood, au Banff Centre for Arts and Creativity, au Summer Music de Toronto, au Festival de Piano International de Miami, au Music Festival de Telavi, aux Festspiele Mecklenburg-Vorpommern, au Piano Fest de Tbilissi et au Chamber Music Festival de Santa Fe. Il se produit avec des orchestres comme le Budapest Festival Orchestra, le London Philharmonic, l’Orchestre symphonique de Milwaukee, l’Orchestre philharmonique de Calgary, l’Orchestre symphonique de Winnipeg et le National Arts Centres Orchestras d’Ottawa sous la direction de chefs d’orchestre tels que Iván Fischer, Karina Canellakis, Ken-David Masur et Daniele Rustioni. A l’invitation de Sir András Schiff, Namoradze donnera des récitals dans des salles prestigieuses un peu partout en Europe, en particulier au centre deSingel à Anvers, dans la Allerheiligenhofkirche à Munich, à la Fondation Orphée à Zurich et au Festival Menuhin de Gstaad dans le cadre du programme « Building Bridges ».

Qualifié par Gramophone d’« artiste à suivre » (« One to watch ») et par le BBC Music Magazine de « star montante » ( « Rising Star »), Namoradze a été récemment retenu pour « 20 for 20 : Artists to Watch » de WQXR, une liste qui « comporte des vieux briscards, des favoris bien établis et des nouveaux venus destinés à la célébrité qui sont en train de redéfinir ce que peut être la musique classique. »
Namoradze est l’auteur de « La macroharmonie dans le Troisième Livre d’Etudes pour piano de Ligeti », une monographie qui doit être publiée en 2021 chez Springer dans la série Computational Music Sciences. Le livre repose sur sa thèse de doctorat qui explore les études tardives de Ligeti dans la perspective originale de l’analyse à la fois statistique et graphique et qui traite de questions portant sur la perception qu’a l’auditeur de la stabilité dans le texte musical. Namoradze a été distingué par une nomination au Barry Brook Award pour la qualité exceptionnelle de son travail de thèse.

Les points culminants de son travail de compositeur comprennent des commandes et des interprétations venant d’artistes et d’ensembles de premier plan comme, entre autres, Ken- David Masur, Tessa Lark, le Metropolis Ensemble et les quatuors Momenta, Verona et Barkada, dans des festivals tels que le Chelsea Music Festival, le Festival Honens, le Festival de musique de chambre de Santa Fe et le Festival de piano de la Ruhr. Il a également composé et produit un certain nombre de musiques de film comme Walking Panting de Fabienne Verdier et Nuit d’opéra à Aix, un court métrage réalisé en coopération avec le Festival d’Aix-en-Provence. Ses compositions sont publiées par Muse Press qui est basé au Japon.

Passionné de programmes novateurs et de technologies qui favorisent la diffusion de la musique classique dans le monde, Namoradze a été étroitement associé aux Juilliard Global Ventures où il a représenté les étudiants Juilliard dans le Juilliard-Nord Anglia Performing Arts Program. Il figure aussi dans la séquence la plus regardée de l’application Juilliard Open Studios avec son professeur, Emanuel Ax, et il apparaît comme professeur invité en histoire du piano pour les cours de la plateforme edX Juilliard. L’intérêt de Namoradze pour la musique contemporaine et des œuvres moins connues du répertoire pianistique l’a conduit à présenter des programmes originaux et stimulants comportant des œuvres comme les fameuses Studies on Chopin Etudes de Godowsky, des pièces rares comme le Concerto pour piano de Dvorak et la musique pour piano de York Bowen, la série d’Etudes de Ligeti et de nombreuses œuvres de ses contemporains.

Namoradze est né en 1992 à Tbilissi et il a grandi à Budapest. Après avoir complété son premier cycle à Budapest, Vienne et Florence, il est parti à New York pour son master à The Juilliard School et pour son doctorat au CUNY Graduate Center grâce à une Graduate Center Fellowship. Ses professeurs et mentors ont été Emanuel Ax, Yoheved Kaplinsky, Zoltán Kocsis, Matti Raekallio, András Schiff et Elisso Virsaladze pour le piano et John Corigliano pour la composition. Il y a plusieurs années Namoradze a été membre du Queens College où il a enseigné la musique de chambre et l’histoire de la musique. A présent, il poursuit des études postdoctorales en neuropsychologie à l’Institut de psychiatrie, psychologie et des neurosciences au King’s College à Londres, et ses recherches portent sur les effets de la pratique mentale et de la conscience sur la performance musicale.
Nous vous prions de bien vouloir imprimer cette biographie telle quelle. Les omissions et modifications ne sont autorisées qu'après consultation avec l'agence.
Contact: Carolin Traute-Breidenbach, Sebastian Garten

Images

Programmes

2021 / 2022
Programmes avec Intermission

I

Bach : Contrapuncti VI & VII de l’Art de la Fugue, BWV1080

Rachmaninov : Sonata n°1 en ré mineur, op.28

***

Bach : Suite Française n°1 en ré mineur, BWV812

Namoradze : Etudes (sélection)

Bach-Busoni : « Ich ruf zu dir, Herr », BWV639

Liszt : Totentanz, S.525

 

II

Scriabin : Sonate n°9, op.68

Bach : Sinfonia n°9, BWV795

Bach : Partita n°6, BWV830

***

Namoradze : Etudes (sélection)

Scriabin : Huit Etudes, op.42

Scriabin : Sonate n°4, op.30

 

III

Bach : Fantaisie et Fugue en la mineur, BWV904

Schumann : Fantasie, op.17

***

Namoradze : Fantasy (2021)

Namoradze : Etudes (sélection)

Scriabin : Etudes (sélection)

Scriabin : Sonate-Fantaisie en sol dièse mineur, op.17

Programmes Courts

I

Bach : Suite Française n°1 en ré mineur, BWV812

Rachmaninov : Sonata n°1 en ré mineur, op.28

Bach-Busoni : « Ich ruf zu dir, Herr », BWV639

Liszt : Totentanz, S.525

 

II

Scriabin : Sonate n°9, op.68

Bach : Sinfonia n°9, BWV795

Schumann : Arabeske, op.18

Schumann : Gesänge der Frühe, op.133

Namoradze : Arabesque

Namoradze : Etudes (sélection)

 

III

Bach : Contrapunctus VI de l’Art de la Fugue, BWV1080

Schubert : Sonate en sol majeur, D894

Bach : Contrapunctus VII de l’Art de la Fugue, BWV1080

Namoradze : Etudes (sélection)

Discographie

Bowen: Fragments from Hans Andersen & Studies
York Bowen
Fragments from Hans Andersen, Op. 58/61Concert study for piano No. 1 in G flat major, Op. 9 No. 2

York Bowen
Concert study for piano No. 2 in F major, Op. 32

York Bowen
12 Studies for piano, Op. 46

Vidéos

Bach / Busoni - Ich ruf zu dir Herr, BWV 639
Namoradze - Etudes for Piano I-III (Live from Honens)
Bach - Partita No. 6 in E minor (Live from Honens)
Brahms - Piano Concerto No. 2 (Live from Honens)
Fabienne Verdier - Walking Painting

Contact

Carolin Traute-Breidenbach
t: +49 (0)30 414 781 745
f: +49 (0)30 414 781 713
Sebastian Garten
t: +49 (0)30 414 781 719
f: +49 (0)30 414 781 713